samedi 18.11.2017  

atome, centrale digitale

 

 

 

nightsystem.com Forte Records
   
Interview Ben Sims - Theory / Retro_Vert - UK 

En dehors de la production, du djing et la conduite de labels, Ben Sims nous a étonnés cette année avec une série de soirées gratuites à Londres : les 'Retro_Vert '. Ces événements ont été organisés par sa petite amie Sunny et lui-même. Une excellente initiative pour amener un public nouveau vers la scène techno (les soirées gratuites ne sont pas si courantes), d'autant plus que ces soirées sont très bien montées ! Ajoutons à cela une musique de qualité et à chaque fois des plateaux diversifiés. La dernière party a d'ailleurs offert un line-up énorme : Oscar Mulero, Blake Baxter, Mark Broom & Baby Ford pour n'en citer que quelques uns... Succès assuré !

- Atome : Je voudrais commencer par une question un peu cliché. Qui est Ben Sims et que représente-t-il ?
- Ben Sims : Je suis DJ & producteur, j'ai 29 ans et je suis installé à Londres. J'ai accumulé des disques très jeune et je suis devenu DJ tout d'abord dans le hip-hop, puis dans la house lors du boom acid house et enfin dans la techno. J'ai expérimenté la production au début des années 90. Mon premier maxi est sorti en 1997, il s'agit de "Retrovert" sur mon label "Theory". Je suis toujours un collectionneur de disques dans l'âme et j'achète de tout : du hip hop à l'electro, de la soul au disco, de la house au boogie. Je suis attiré les héros de Detroit, de Chicago et de Londres mais aussi par tous les DJ's que j'ai écoutés depuis des années : Jah Shaka, DJ Cheese, Derrick May, Masters at Work, Cashmoney et bien d'autres. Je représente la nouvelle génération de DJ's de Londres, les personnes qui souhaitent s'impliquer et apporter leur connaissance et leur expérience dans la musique. Les gens qui ne se contentent pas d'être de simple suiveurs mais qui montent leur propre label, qui parcourent le monde en tant que DJ, qui voient leurs disques joués par les grands noms et qui pourtant n'obtiennent pas toujours le respect qu'ils méritent dans leur ville natale ou dans leur pays (désolé, je parais peut-être amer ?).

- A. : Avec plus de 60 remixes et 130 apparitions, en dehors de tes propres releases, qu'est ce qui est le plus dur pour toi : faire un remix ou créer un morceau en partant de zéro ?
- B.S. : Cela dépend tout simplement de quoi il s'agit. J'aime faire des remixes dans le sens où cela me permet de me remettre à la production. Je ne produis pas de manière intensive, ce qui fait que les remixes sont souvent ce qui me relance dans le groove. Ensuite, je peux produire ma propre musique plus facilement.

- A. : Qu'est ce qui t'excite le plus ? Jouer dans un club ou travailler sur un morceau dans ton studio ?
- B.S. : Maintenant, probablement un peu des deux. Avant j'avais l'habitude de répondre le DJ-ing mais entendre ta musique jouée dans un club ou voir la réaction du dancefloor lors du passage d'un de tes disques est toujours très excitant. Je suis en train de préparer un LP (pour Peacefrog) et je ne cesse de tester des morceaux et de travailler sur de nouvelles pistes.

- A. : Où est basé ton studio et quels sont tes machines favorites lorsque tu produis ?
- B.S. : Mon studio est basé à Greenwich, Londres du sud. Il y a une bonne communauté là-bas étant donné que Mark Broom / Dave Hill, 65D Mavericks et bien d'autres y ont aussi des studios (mon équipement a été précédemment employé par Steve Bicknell). Je viens juste de le réaménager et j'espère pouvoir y être plus souvent. Ma machine préférée était mon synthé Roland SH-09. C'est une petite "merde" mais il sort de grosses basses et permet de filtrer des sons externes. Maintenant je travaille beaucoup plus en audio, c'est une chose très récente et j'apprends tout doucement car je suis souvent à droite et à gauche.

- A. : Lesquelles des collaborations que tu as eu dans le passé te semblent avoir été les plus importantes pour Ben Sims et avec d'autre qui aimerais-tu travailler ?
- B.S. : Je pense qu'il s'agit du remix de 'Birmingham' de Rue Est... Il représente ce qui, selon moi, devrait être proposé par tout club techno, à savoir un groove puissant accompagné d'une mélodie et d'une vraie structure. Ce remix n'a pas vraiment été fait comme d'habitude puisque je l'ai réalisé dans le studio où il avait été produit par Mark et Dave. Il s'agit plutôt d'une collaboration. Mark s'est d'ailleurs occupé du mix final car j'étais en retard pour attraper un vol ! Par ailleurs, je viens tout juste de passer du temps en studio Blake Baxter pour enregistrer des "vocals". C'est tout nouveau pour moi et j'ai hâte de voir le résultat final. Ce sera le début d'un nouveau chapitre dans mes productions.

- A. : Qui sont les DJ's / producteurs que tu respectes le plus ?
- B.S. : Jeff Mills, Derrick May, Rolando, Oli Ho, James Ruskin, Paul Mac, Vince Watson, Mark Williams, Mark Broom, Gary Martin, Mr G, Deetron, SLS, John Arnold, Octave One, Nick Holder, Carl Craig, Claude Young, Aubrey, Shufflemaster, John Beltran, Joe Claussel, DJ Rush, UR, Christian Wulch, Tobias Von Hofsten, Kid Btchelor, Oscar Mulero, Harvey, Baby Ford, Guy called Gerald, Larry Heard, Arthur Russel, King Tubby, Marley Marl, Todd Terry, Masters at Work, Q, Bert, Kevin Saunderson, Coldcut, Photek, Virgo, Phuture, Premier, Froggy, etc... etc... etc... Il y en a des centaines !

- A. : Cette première moitié de l'année 2003 s'est terminé brillamment Ben Sims en tant qu'un producteur, avec six sorties sur Theory, Bio, Real Vinyl, Ingoma, Primate et Hardgroove. Que pouvons-nous attendre du nouveau style de Ben Sims dans les mois à venir ?
- B.S. : Le LP que je prépare sera le projet le plus important. J'ai aussi quelques remixes et des morceaux originaux à sortir mais le LP sera plus représentatif de ce dont je suis capable. Ce sera quelque chose de beaucoup plus personnel qu'un simple titre pour les clubs. J'expérimente beaucoup plus qu'avant et je suis très satisfait des résultats jusqu'à présent.

- A. : Certains producteurs et DJ's pensent que la techno, la house et la trance ont fusionné et qu'il devient de plus en plus difficile de faire la différence entre ces styles. Qu'en penses-tu et selon toi quelle sera la nouvelle "tendance" au niveau de la techno ?
- B.S. : Je ne peux pas vraiment m'exprimer au sujet du trance mais oui je pense que cela s'applique aux autres styles et que cela ne peut être qu'une bonne chose. Trop de découpages de styles embrouillent les esprits... cela n'était pas si compliqué au début. Plus de simplicité nous laisserait plus de liberté de manoeuvre, un plus grand choix musical et un public plus large. Je ne m'inquiète pas vraiment des tendances, les choses sont bonnes ou mauvaises tout simplement... Espérons que la prochaine mode soit bonne !

- A. : La dernière soirée "Free_Retro_Vert" a marqué la fin de cette saison. Quels sont les projets de Ben Sims pour l'été et que devrions-nous attendre de Retro_Vert à l'avenir ?
- B.S. : Je vais être très occupé à tourner comme DJ, à préparer des soirées, à travailler sur des tournées (ce mois-ci avec Mark Williams à l'occasion du Ingoma Tour) et à travailler sur ma musique.

- A. : Y a-t-il quelque chose que nous devrions connaître de Ben Sims que nous ne savons pas déjà ?
- B.S. : Je déteste le football, je ne bois pas de thé ni de café et j'ai arrêté de fumer.

- A. : Dieu est-il un DJ ?
- B.S. : Non, c'est un chuchotement chinois.
www.bensims.com     www.retroverts.com
PanK, 30/06/2003

Retro_Vert 003

Ben Sims

Ben Sims @ Retro_Vert 003

Ben Sims

Ben Sims

Retro_Vert 003

Retro_Vert 003

Retro_Vert 003

Oscar Mulero